17
Dim, Oct
0 Nouveaux articles

Mathias Dzon est candidat à la présidentielle en 2021. Il dit qu'il va gagner, ce qui est bien vrai, car même une mouche contre Sassou l'emporterait haut la main, au regard du ras-le-bol des Congolais, réduits au rang de pauvres esclaves par 40 ans du règne sans partage de Sassou et son clan.

Le pays est devenu un gigantesque milieu carcéral étouffant tout épanouissement humain et inhibant les énergies. Conséquence, la jeunesse, avenir du pays laquelle aspire à la liberté et à l'émancipation, est embrigadée. Tout est bloqué.

Le général Jean Marie Michel Mokoko, l’ennemi public numéro 1 du vieux dictateur Sassou et son clan, continuerait-il de purger son injuste peine de 20 ans dans un hôpital d’Ankara ?

Après avoir servi le pouvoir, J3M a voulu s’affranchir de celui-ci. Il suscita ainsi un immense espoir auprès de ses compatriotes qui aspirent à la liberté. J3M comptait davantage sur son rang de dignitaire du pouvoir auquel il a appartenu que sur ses aptitudes de général incontesté pour renverser l’ordre établi.

Pourquoi transférer JMM Mokoko en Turquie ? Le Machiavel d'Oyo n'a pas choisi au hasard le pays de son homologue dictateur Erdogan. Il y'a au moins deux motivations dans ce pied de nez à la diplomatie française et aux exigences des sympathisants du général.

Aujourd’hui, les Congolais se mobilisent pour essayer de sauver la vie à celui qui avait tout pour passer une retraite paisible, et qui au lieu de cela, a fait un autre choix parce que le devoir l’appelait, le devoir de barrer la route à un tyran.

Plus d'articles...