17
Mar, Mai
2 Nouveaux articles

Tout le monde le sait, au Congo, tous les chemins de la corruption et des détournements des deniers publics mènent à Sassou. A qui ferait-il croire qu’il ne savait rien, ne voyait rien, ne connaissait personne, lui, qui a une police politique dont les méthodes rappellent celles de la Stasi ?

Le chef de l’Etat, qui n’est resté au pouvoir qu’au prix d’une brutale répression lors des dernières élections présidentielles, doit remettre en cause sa propre gouvernance et ne peut pas se contenter de changer de fonctions une poignée de ministres. Les mauvaises habitudes demeurent, notamment le dérapage des dépenses du clan présidentiel, les réformes sont reportées et l’avenir sacrifié.

Un océan, deux mers, trois continents, est un livre courageux. Courageux parce  N’Sondé aborde sans complaisance la face cachée de la traite négrière, la  participation des Africains eux-mêmes à ce commerce indigne, sujet controversé s’il en est, parmi  l’intelligentsia africaine.

Une folie à plusieurs milliards dans un pays en faillite. C’est en effet énorme. Que rapportera cet événement aux Congolais ? Strictement rien. C’est en tout cas ici la preuve, une fois de plus, que Sassou n’a rien à cirer des Congolais.

Plus d'articles...