02
Jeu, Avr
4 Nouveaux articles

Je comprends légitimement le contexte actuel, celui de l'exil d'une partie de l'élite. Il nous appartiendra demain de négocier avec la famille de MBIKI DE NANITELAMIO pour rapatrier ses restes dans un Congo démocratique et solidaire.

Si les mbochis prenaient le courage de dénoncer les dérives de leurs propres parents, la question ethnique serait moins dramatique dans les discussions politiques. Ne prenez pas à la légère l'interrogation de Nianga-Mbouala sur l'avenir des mbochis.

Sur la tragédie de Chacona, Moungalla avait adopté la même posture avant de faire un rétropédalage. Pour se draper devant l’horreur et l’émoi suscités dans l’opinion par un nouveau crime de masse, Oko Ngakala et Thierry Moungalla n’avaient pas hésité à présenter ces victimes du pouvoir qu’ils défendent bec et ongle comme étant des bébés noirs.

Plus d'articles...