18
Mar, Jan
1 Nouveaux articles

Le Congo : la vie ou la mort ?

politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Tribune libre

En regardant la cérémonie organisée par le gouvernement, en mémoire aux victimes du Pool, j’ai pensé à Frère Patrice, dans une de ses merveilleuses chansons, « tribunal », et j’ai crié : où va le Congo-Brazzaville ?

Que sommes nous devenus ?

Des compatriotes se réjouissent de la mort des Bakongos au Pool et d’autres  se réjouissent de la mort des militaires originaires du nord au Pool.

Nous sommes tombés bas et il est temps de se ressaisir. Changeons de logiciel

« On ne se réjouit pas de la mort qui frappe son voisin et la violence d’où qu’elle vienne doit être condamnée. »

Nos élites, nos hommes politiques doivent se ressaisir. Le travail et les décisions  qui font  basculer le pays dans la violence sont inadmissibles et doivent cesser.

Les congolais et les congolaises de tous les départements ont droit à la vie et  veulent voir leurs enfants grandir et leurs parents vieillir et partager de moments de bonheur.

Tenez ! Le 17 mars 2016 Ntoumi  était à Brazzaville pour venir assister au meeting de l’opposition. On ne sait toujours  pas ce qui s’était passé exactement ce jour-là : la garde de Ntoumi et les policiers ont échangé des coups de feu, il y a eu des morts et des blessés des deux côtés*.  Aucune enquête n’a été diligentée. N’était- ce pas l’occasion de désigner un juge pour  faire la lumière sur cette affaire et ainsi peut-être éviter d’autres drames ?

Cette affaire n’a donc été suivie d’aucune enquête et classée sans suite. Il y eu de simples déclarations et c’est tout.

Les policiers sont rentrés dans la caserne avec leurs blessés et Mr Ntoumi est rentré chez lui à Soumouna,  avec ces miliciens,  par l’unique sortie de la zone Sud (Pont du Djoué), pourtant gardée par l’armée.

Au total,  des morts et des blessés et pas de coupable. L’impunité totale.

Les congolais et congolaises de tous les départements  côtoient  la mort tous les jours dans leur famille et le cercle des amis. Epargnons-leur d’autres souffrances et d’autres morts.

Suivons le chemin de l’innovation et prenons exemple des  pays africains qui se mettent en service des tramway, des trains électriques, des technopoles et des grandes écoles d’ingénieurs…

Emmanuel Bienvenu Bafounda

*Sources :  Police nationale – Paris Match - RFI.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS