05
Sam, Déc
3 Nouveaux articles

Congo : Mokoko, un beau gâchis

politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Un extrait du discours entré dans les annales.  Et quand on a pris goût à écouter l’auteur, à admirer sa pugnacité et son intransigeance, malgré les conditions de détention terribles pendant son long séjour dans une minuscule cellule de 5 m2 dans une prison de Sassou, une chose vous vient vite à l’esprit : Un vrai gâchis, pour le Congo-Brazzaville de se passer du talent de cet homme qui aurait dû être à la tête de ce pays complètement réduit en lambeaux par Sassou ! Voté certes massivement, mais Sassou en a décidé autrement.

On ne le présente plus le prisonnier politique le plus célèbre au Congo-Brazzaville, évacué en urgence le 30 Juillet dernier en Turquie pour des raisons de santé, et dont on n'a que très peu de nouvelles depuis. Le général Jean Marie Michel Mokoko, l’ennemi public numéro 1 du vieux dictateur Sassou et son clan, continuerait-il de purger son injuste peine de 20 ans dans un hôpital d’Ankara ? S’interrogent les Congolais. Connu par les Congolais pour sa droiture d’esprit, sa fidélité à ses convictions et son parler vrai, Mokoko a fait chavirer ses compatriotes en 2016.  Mokoko est une signature. Voici un condensé de son discours, somme toute lapidaire, mais laconique, qui résume avec brio les 40 ans de règne sans partage du vieil autocrate congolais. C’était peu avant Avril 2016, lors des préparatifs de la présidentielle des partis de l’opposition et leurs têtes d’affiche, réunis en conclave au palais du parlement pour faire face à la machine à tricher de Sassou. Un réquisitoire sans appel donc, qui même 4 ans après, n’a pris aucune ride.

C’est aussi à lui, Mokoko, que l’on doit, lors de son entrée en campagne, les déclarations fracassantes que suivent, marquées d’un sceau indélébile dans la tête des Congolais : « Un chef paresseux, tribaliste et voleur ne peut donner le bon exemple à ses collaborateurs…Le chef doit s’imposer par l’exemple. Il est le modèle sur lequel ses collaborateurs tireront leur propre comportement…je suis candidat pour fixer les fondements de cette République apaisée qui doit reposer sur un pacte républicain dont les principes de base seront : l’exemplarité du chef de l’Etat, des ministres et des hauts fonctionnaires de l’Etat à leurs différents niveaux de responsabilités...Ne nous laissons pas voler notre victoire qui est certaine » Jean Marie Mokoko.

Jean Marie Mokoko, quel beau gâchis pour le Congo-Brazzaville.

Jean Claude Nzolani

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS