29042016Ven
Last updateJeu, 28 Avr 2016 4pm

Articles

La solitude internationale de Sassou Nguesso

Tribune libre

Après la victoire controversée de Denis Sassou Nguesso à l'élection présidentielle du 20 mars 2016, la solitude politique au plan international devrait donner du baume au cœur à la plate-forme IDC-FROCAD et à Jean-Marie Michel Mokoko. Le khalife d'Oyo  est craint comme de la peste. Il est isolé. Ses partenaires occidentaux ne se sont pas bousculés au portillon lors de la cérémonie de prestation de serment à Brazzaville le 16 avril 2016. Point d'émissaires français, européens et américains pour célébrer l'événement de prestation de serment. Les grands de ce monde qui ont fait de Denis Sassou Nguesso roi rechignent de s'afficher avec le tricheur de Brazzaville.

Le 22 avril, Journée mondiale de la Terre, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-oon  présidera à New York la cérémonie officielle de signature de l'accord de Paris adopté lors de la COP 21 à l'automne 2015. Les dirigeants du monde entier seront invités à donner un signe concret de leur engagement en faveur du climat. Les pays concernés auront ensuite un an pour ratifier cet accord. En France, la ratification est inscrite à l'ordre du jour de l'Assemblée le 17 mai2016 (L'Express, 20 avril 2016).

Le grand argentier de la Cop 21, Denis Sassou Nguesso, mal élu, tueur, tricheur et voleur n'a pas été invité à New-York aux Etats-Unis. Il a été superbement ignoré. Les mains sales et sanguinolentes de Sassou Nguesso ne serreront pas celles des grands de ce monde. Il n'y aura donc pas de photo de Denis Sassou Nguesso après la présidentielle aux côtés des leaders mondiaux. Est-ce le chemin de croix après le chemin d'avenir ?

L'isolement  international de Sassou Nguesso devrait donner des ailes à ses adversaires politiques de l'intérieur. Sauf qu'il n'est pas aisé d'organiser une contre-offensive tant les ambitions des uns et des 
autres sont démesurées et contradictoires. Si les porte-flambeaux traditionnels de Sassou Nguesso à l'international  se terrent, prenant le risque de sortir trop tard, c'est qu'ils sont englués en coulisses à essayer de se mettre d'accord. Leur équation est simple : si la folie  meurtrière de Sassou Nguesso à l'aide d'hélicoptères de combat se poursuit dans le département  du Pool, région  natale de Bernard Kolelas, de l’abbé Fulbert Youlou, du Cardinal Emile Biayenda, d’Alphonse Massamba Débat, d’Ange Diawara, de Kinganga Sirocco, ce sera l'échec. Les discussions s'enlisent alors que les étoiles sont incroyablement alignées : un chef de l'Etat isolé et lâché par ses soutiens extérieurs, le coup de gueule de Monseigneur Portela Mbuyu et de l'Eglise catholique, le réveil du mouvement de résistance, l'émergence d'une opposition extérieure structurée.  On est passé du temps de l'indifférence et de la résignation, qui dominaient dans l'opinion internationale publique, autemps de la décomposition des forces existantes des lobbies de Sassou Nguesso.
Benjamin BILOMBOT BITADYS

A lire

« Présidents africains, pourquoi ne restez-vous pas mourir au pays ? »

Africanews, la chaîne qui ambitionne d’informer le continent depuis Brazzaville

Africanews, où comment, après la Course de l'Equateur, la folie des grandeurs aidant, Sassou vient de créer dans son émirat, une sorte de CNN à l'africaine. Encore heureux que le siège de cette télévision ne soit pas à Oyo. Il le voulait sans doute, mais les conditions ne s'y prêtaient pas, hélas ! En désespoir de cause, il a installé provisoirement cette chaîne à Pointe-Noire (1), avant de la rapatrier à côté de son palais, à Brazzaville,  dans un immeuble qu'il est en train de faire construire sur les deniers de l'Etat.

(1) La chaîne émet pour l'instant de Lyon, siège d'Euronews dont elle est la filiale à 100%.


FaLang translation system by Faboba
  • Articles récents

  • Articles plus lus

Qui est en ligne

Nous avons 128 invités et aucun membre en ligne