REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris
19
Jeu, Jan

politique
Typographie

Le fils du président de Guinée équatoriale est accusé de s’être frauduleusement bâti un patrimoine. Le procès est prévu les 2, 4, 5, 9, 11 et 12 janvier devant la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Il demande le report de l’audience.

Le Monde (2/1)

Train de vie fastueux et chiffres vertigineux : le procès de Teodorin Obiang, accusé de s’être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable, doit s’ouvrir lundi 2 janvier à 13 h 30 à Paris, mais le fils du président de Guinée équatoriale demande le report de l’audience.

L’enquête, ouverte après des plaintes des associations Sherpa et Transparency International, avait mis au jour le patrimoine considérable de Teodorin Obiang : immeuble avenue Foch, dans l’un des quartiers les plus huppés de Paris, estimé à 107 millions d’euros, voitures de luxe et de sport (Porsche, Ferrari, Bentley, Bugatti).

Ses dépenses somptuaires en France sont très éloignées du quotidien de son petit pays pétrolier d’Afrique centrale, où plus de la moitié des habitants vit sous le seuil de pauvreté.

Lire l'article en totalité

Mwinda sur Twitter

Facebook